Quelle essence de bois choisir pour ses carrĂ©s ? 🌳đŸŒČ

par | 9 Août 2016 | Matériel & installations | 0 commentaires

Lors de la rĂ©flexion sur le design du Potager PerchĂ© en juin 2016 s’est trĂšs rapidement posĂ© la question du choix du bois pour la rĂ©alisation des carrĂ©s. En effet, Ă©tant en contact constant avec la terre il est nĂ©cessaire de choisir des essences imputrescibles et rĂ©sistantes aux champignons sous peine de devoir refaire l’ensemble du potager tous les deux-trois ans.

Le classement des essences de bois va de la classe 1 Ă  la classe 5. Le Pin est par exemple de classe 3. Il est rĂ©sistant mais pas imputrescible lĂ  ou le ChĂȘne, de classe 4, l’est. Les bois exotiques sont quant Ă  eux de classe 5 ce qui explique qu’on les privilĂ©gie pour le mobilier d’extĂ©rieur ou les terrasses en bois.

Nos contraintes Ă  l’époque : nous n’étions pas sur place, nous ne disposions d’aucune planche de rĂ©cupĂ©ration et nous n’allions ĂȘtre prĂ©sent l’étĂ© que 2x 2 semaines (rappelons que mon assistant est un jeune gaillard de 4 ans 1/2 Ă  l’époque, et que ces 2x 2 semaines correspondaient Ă©galement Ă  la prise des lieux avec tout l’emmĂ©nagement Ă  faire).

Comme nous ne voulions pas acheter de bois traitĂ©, nous n’avions comme unique piste d’acheter du Pin non traitĂ© au magasin de bricolage du coin, ou du ChĂȘne Ă  la scierie voisine. Notre budget Ă©tant limitĂ©, le ChĂȘne n’était pas du tout une option. Quant au Pin non traitĂ©, bien que de classe 3, devoir tout refaire dans les 2-3 ans nous bloquait vraiment (n’oublions pas que l’Orne est un dĂ©partement assez humide ce qui accĂ©lĂšre le processus de dĂ©composition du bois en terre).

Heureusement, la solution Ă  ce dilemme nous a Ă©tĂ© soufflĂ©e par Fabrice, du Potager du Poiraud, qui venait tout juste de commander en Belgique des planches de Robinier pour ses propres carrĂ©s. Le Robinier, appelĂ© Ă©galement faux Acacia, est une essence imputrescible de classe 4 qui par ailleurs rĂ©siste trĂšs bien aux champignons. Elle a Ă©galement le mĂ©rite d’ĂȘtre meilleur marchĂ© que des essences telles que le ChĂȘne.

Mi-juin, nous avons donc finalement commandé directement à cette scierie belge la quantité de planches de Robinier nécessaires à la réalisation des 6 carrés du Potager Perché (2 mini carrés et 2 triangles ont été réalisés avec les chutes). La livraison a été planifié début juillet sur une période ou nous étions sur place, et a été parfaitement respectée.

Et quelques semaines plus tard, le Potager PerchĂ© Ă©tait prĂȘt Ă  recevoir ses premiers semis, dans un seul des carrĂ©s car nous commencions doucement mais sĂ»rement !

[Edit du 20 juillet 2017]

Nous en sommes aujourd’hui trĂšs content, mais si c’était Ă  refaire nous procĂ©derions probablement diffĂ©remment. En effet faire venir des matĂ©riaux de Belgique n’est pas trĂšs permaculture dans l’approche, mais surtout depuis nous avons dĂ©couvert une technique naturelle pour « traiter » les bois non imputrescible et les rendre trĂšs rĂ©sistants, ainsi qu’une technique pour amorcer son potager Ă  moindre effort en attendant d’avoir construit ses carrĂ©s !

La technique de « traitement » du bois est japonaise et s’appelle shou sugi ban (littĂ©ralement planche de CĂšdre brĂ»lĂ©e), les planches sont appelĂ©es yakisugi (littĂ©ralement CĂšdre brĂ»lĂ©). Il s’agit tout simplement de faire brĂ»ler en surface les planches de bois, la couche brĂ»lĂ©e devenant trĂšs rĂ©sistante et permettant d’impermĂ©abiliser le bois. Cette technique ancestrale revient trĂšs Ă  la mode de part sa simplicitĂ©, sa durabilitĂ©, son cotĂ© Ă©cologique et l’aspect qu’elle donne au bois. C’est cette derniĂšre que nous utiliserons dans une dizaine d’annĂ©e lorsque nous devront refaire les carrĂ©s du Potager PerchĂ©.

La technique pour amorcer son potager Ă  moindre effort sans attendre d’avoir construit ses carrĂ©s nous vient d’Isabelle, d’Ecolo-Bio-Nature. Elle l’explique dans la courte vidĂ©o trĂšs instructive ci-dessous. Il s’agit de garnir des cageots / cagettes de carton, de les remplir de terre et de planter directement dedans les lĂ©gumes que vous voulez cultiver… aussi simple que ça.